Biographie

Zora Snake

Artiste chorégraphe performeur

De son vrai nom TEJEUTSA qui veut dire en langue traditionnelle Yemba parlée au village « Une personne ayant une forte empathie », prénommé Zobel Raoul, il prend pour nom d’artiste Zora Snake.

Danseur – Chorégraphe et chercheur en Art performance d’origine camerounaise, fondateur de la Compagnie Zora Snake et du festival international Modaperf (Mouvements, danses et performances du Cameroun), Zora Snake est l’un des artistes les plus prometteurs de la scène contemporaine actuelle en Afrique et en Europe.

Né en 1990 dans son village natal à Bamendou, (arrondissement de Penka-Micheldépartement de la Menoua), région de l’Ouest Cameroun, passant par DSCHANG, il grandit dans les quartiers de Bépanda à Douala et Nkolmesseng à Yaoundé… où il se forme en partie dans la rue, au contact des danseurs venant du hip-hop et de nos danses traditionnelles.

Il devient l’un des célèbres danseurs Hip-hop (Popping) de sa génération au Cameroun, ayant marqué son temps durant des compétitions de danses où il est plusieurs fois lauréat et finaliste, il est sollicité à des nombreuses festivités Hip-hop de son pays.

Zora Snake se fait remarquer dans son pays en 2013, lors du Tremplin danse organisé à Yaoundé en présentant un extrait de son solo ; avant de bénéficier d’une bourse de formation pour le Sénégal par le dispositif de l’institut français du Cameroun. Il croise le chemin de chorégraphes d’Afrique et de sa diaspora pendant des nombreux ateliers en écriture chorégraphique.

Lauréat Visa pour création institut français de Paris 2016-2017, de plusieurs projets avec des instituts (français et Goethe) du Cameroun et Bourses de résidence, Zora Snake est auteur de plusieurs créations de danse et performance en Afrique : « Transfrontalier » (Sur les routes de l’immigration), « Le départ » (art et politique), « Les séquelles de la colonisation » (Chapitres et mémoires dansées sur l’impact de la colonisation sur nos générations actuelles), « Au-delà de l’humain », « Je suis »… etc.

Collaborant à de nombreux projets, il est invité à participer à la création de l’Opéra de Dijon Novembre – décembre 2020 « Le palais enchanté » de Rossi, voir lien dans actu.

Zora Snake participe à différents colloques, séminaires. Le projet « les séquelles de la colonisation » a donné lieu à une conférence dansée où l’un de ses travaux a été exposé au Linden Museum de Stuttgart

En janvier 2020, il est invité à L’ENS (Ecole normale supérieure de Paris) en janvier 2021pour une discussion sur le thème Afriques : approche transdisciplinaire des pratiques artistiques et citadines.

Lauréat 1er prix Acogny D’or, Africa Simply the best du concours chorégraphique de Bobo Dioulasso (Burkina-Faso), avec sa création « le départ »1, Zora Snake remporte le 3 octobre 2020 le prix de Meilleur artiste danseur et performeur de l’année, des Golden Artistic Awards à Bruxelles (BELGIQUE), organisé par Brukmer Magazines.(),

Artiste libre, transgressif, inventif, créatif, innovateur et rêveur, à la croisée des populations des villes et villages, il considère ses œuvres comme des laboratoires de réflexion dansée servant à analyser et à opérer dans notre société actuelle, nos conditions de vie et le devenir de notre existence.

Zora Snake révolutionne la création artistique dans l’espace public au Cameroun et en Afrique, fait bouger les lignes, imagine d’autres espaces collectifs, de rencontres, d’échanges et partages entre ses œuvres et les créateurs de notre temps.

Ses créations virtuoses, transgressives, osées, débordantes, explosives, engagées, croisent également les pratiques rituelles de son appartenance ethnique où la danse est une forte valeur de structuration sociale portée par nos traditions.

Avec une forte volonté politique de faire changer les regards sociaux, pour une humanité plus apaisante, déterminante, objective, résiliente, solidaire et résistante.

D’où « Danser pour combattre ou Boxer la situation demeure son slogan et une urgence  ».

Actuellement en résidence avec un artiste plasticien et sculpteur Togolais, sur le projet 2021-2022 « Les masques Tombent », en tournée avec Serge aimé Coulibaly « Wakatt » 2021-2022-2023, en tournée également avec « Le départ » 2021-2022, Zora Snake est toujours en activité, en transmission d’atelier et en créations dans le monde.